Forte de son histoire et de son implication, l’équipe communication de l’association Sentinelle vous propose un panorama de presse annuel depuis 2018.

2019

2019, année zéro ? L’année a marqué le début d’une prise de conscience au sujet de la question des abus sur mineurs et sur majeurs survenus dans l’Eglise catholique.

La chronique d’Erwan Le Morhedec d’août 2019 sur son blog (http://www.koztoujours.fr) nous invitait à dresser un bilan provisoire des abus commis dans l’Eglise catholique. Après les procès Preynat et Barbarin, la question des abus sur majeurs commence à poindre.
Sa conclusion mérite le détour : « 2019 n’a pas été seulement une année de vérité, mais une année de croissance, de responsabilité et de maturité. Des fidèles choqués mais déterminés à ne pas laisser s’éteindre la flamme qui les anime et les fait vivre se sont organisés pour se parler, comprendre et chercher des moyens d’agir. L’Eglise y gagne des laïcs impliqués et non plus simplement délégataires. Au milieu de probables autres pénibles révélations, la fin de 2019 et les décennies qui viennent restent à écrire, de décisions d’organisation en inspirations prophétiques. 2019, on reboot ! ».

Ce dossier de presse est l’occasion de faire un retour sur les événements d’actualité marquants fin 2018 et en 2019, de mettre l’accent sur les interventions du Pape François ainsi que sur les différentes parutions et reportages à propos du catholicisme et ses abus.

A signaler, le démarrage de la Commission Sauvée créée en février 2019, la CIASE (Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise) qui a démarré ses activités en avril 2019 et s’intéresse autant aux abus sexuels sur mineurs que ceux sur majeurs.

Focus sur 2019, année charnière…

2018

Pour notre premier dossier de presse annuel,  l’accent a été mis sur notre principale mission associative : Sentinelle est une association d’intérêt général à caractère social. 

Depuis sa création en 2014, Sentinelle a accompli un service caritatif, mais aussi un service d’esprit chrétien, auprès des victimes d’abus sur majeurs en milieu catholique et leur entourage. Le suivi des survivants ou victimes de communautés religieuses et de leurs proches, dans une neutralité bienveillante, demande du temps et de l’expérience, emmagasinée depuis 1998.

Sentinelle est aussi la correspondante du réseau FECRIS (Fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme). Dès janvier 2019, vous pourrez découvrir son service d’information dans la rubrique « documentation » de notre site internet. Ainsi, les champs sémantiques respectifs des notions de « mise en état de sujétion psychologique », d’abus spirituels » ou de « dérives sectaires » n’auront plus aucun secret pour vous.

Sentinelle compte aussi six éditions des Journées annuelles Sentinelle à son actif, en plus de sa journée de lancement ! Elles ont pu se dérouler à la Maison de la Vie Associative et Citoyenne du 14ème (MVAC14). Chacun a pu s’y joindre, dans un esprit d’ouverture, sans distinction de croyances ou de convictions.

Seul importe le service concret des plus vulnérables, c’est-à-dire ceux ayant connu la violence des abus commis sur des majeurs, en milieu ecclésial, sous toutes leurs formes. Ces abus sont devenus, de nos jours, insupportables à l’ensemble de la société. 

Retour sur 2018, avec notre dossier de presse !